Manœuvres Franco-Suisse

L’accord franco-suisse est né d’un terrible incendie

Le premier exercice réalisé en commun par des hommes du feu provenant des deux côtés de la frontière date de 1958, un an après la tragédie qui avait dévasté le village de Bois-d’Amont. «Gigantesque incendie activé par la tempête», avait titré le journal régional au lendemain du drame. Quinze pompiers avaient été blessés, six maisons détruites et quatre endommagées. L’article mentionnait aussi que 200 pompiers français et suisses avaient lutté contre le sinistre.

Tuyaux incompatibles

«Des témoins du drame sont encore en vie. Ils racontent qu’avec le fort vent, les débris enflammés s’envolaient loin à la ronde et ont propagé le feu en direction de la frontière, rapporte le capitaine Pierre Girard, ancien chef du centre des Rousses. Les corps de pompiers de la Vallée sont venus en renfort. Ils se sont rendu compte qu’ils ne pouvaient pas raccorder leurs tuyaux aux bornes hydrantes françaises et ont dû pomper l’eau dans les rivières. L’année suivante, ils ont fabriqué un raccord franco-suisse qui est devenu le symbole de notre collaboration.»

Il a fallu attendre le 11 novembre 1969 pour qu’une convention internationale soit signée entre le Canton de Vaud et le département du Jura. Deux ou trois ans plus tard, un gros feu au motel de La Cure a nécessité l’intervention de renforts venus des Rousses et de Saint-Cergue, qui a rejoint l’association en 1976. La dernière collaboration date du 3 juillet 2016 lors de l’incendie de la patinoire toute neuve de Prémanon, qui avait pris feu peu avant son ouverture.

Tous les 2 ans une manœuvre regroupant les 5 centres d’intervention permet de travailler ensemble et de montrer à la population les moyens à disposition.

La prochaine manœuvre se déroulera le 29 Août 2020 à la Vallée de Joux.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close